L’huile de Krill et ses vertus grandement vantées intriguent la communauté scientifique depuis quelques années déjà. Pour éclaircir certaines zones d’ombre, des études ont été menées pour savoir si cette huile avait bien des effets bénéfiques sur la santé.

 

L’huile de Krill : qu’est-ce que c’est ?

 

Un Krill est un petit crustacé assez semblable à une crevette très riche en nutriments. Ce crustacé fait partie des aliments de base des baleines. D’ailleurs, Krill signifie littéralement « nourriture de baleine ». C’est donc de ce plancton qu’est tirée l’huile de Krill.

 

Les apports en nutriments du Krill

 

L’intérêt principal de l’huile de Krill pour la santé est son contenu riche en acides gras, le plus connu étant l’Omega 3. Elle contient, entre autres, des acides gras polyinsaturés (EPA et DHA) déjà connus pour maintenir un bon niveau de tension artérielle et est très riche en Astaxanthine. Le Krill est aussi composé de 70% de protéines et de 14% de minéraux, et contient des vitamines du groupe B ainsi que les vitamines D, E et A. Il est notamment riche en zinc, en fer, en iode et en manganèse, entre autres.

 

Les avis scientifiques

 

La toute première étude menée et publiée sur l’huile de Krill en 2004 a été effectuée sur 120 sujets. Un groupe a ingéré de 1 à 3 grammes par jour d’huile de Krill, un autre groupe a ingurgité 3g d’huile de poisson et un dernier groupe a consommé du placébo. Le groupe ayant pris l’huile de Krill a vu son taux de cholestérol total diminuer de 13 à 18 %. Le « mauvais cholestérol » (le LDL) a connu une baisse entre 32 à 39%, tandis que le « bon cholestérol » (HDL) a augmenté de 43 à 60%. Concernant les triglycérides, les doses de Krill de 2 à 3g par jour ont permis de les diminuer de 27 à 28%.

 

Une étude faite à l’université Mc Gill de Montréal a démontré que le Krill est de 8 à 10 fois plus efficace que l’huile de poisson pour ce qui est de baisser le taux de cholestérol et d’augmenter le HDL. Plus récemment (en 2013), une étude clinique a évalué l’effet de la prise de 3g par jour d’huile de Krill, d’huile de poisson et de placébo sur 24 volontaires pendant 4 semaines sur les paramètres lipides sanguins.

 

L’étude a démontré que le groupe ayant pris de l’huile de Krill a vu augmenter significativement la concentration d’oméga-3 dans le sang des participants. Sachant que notre alimentation estbeaucoup plus riche en Oméga 6 qu’en oméga 3, alors que nous avons besoin d’un équilibre entre les 2 pour maintenir notre corps en bonne santé (notamment pour nos articulations), ces résultats sont donc très intéressants.

 

Enfin, dans une autre étude réalisée au Canada, il a été constaté que l’huile de Krill soulage et réduit plus significativement les effets du syndrome prémenstruel (SPM) chez les femmes par rapport à l’huile de poisson.S’il n’a pas encore été prouvé que la prise des suppléments d’huile de Krill a un effet direct sur notre santé cardio-vasculaire, les résultats obtenus jusque-là se penchent tout de même dans cette direction.

Sources :

http://www.masantenaturelle.com/chroniques/chroniques2/krill.php

http://www.santescience.fr/huile-de-krill/

http://www.extenso.org/article/l-huile-de-krill-favorise-le-bilan-lipidique/